http://www.land.lu/2017/04/21/lx-state-of-mind%e2%80%a9/

État des lieux de la scène rap luxembourgeoise 


LX State of Mind


Kévin Kroczek 


En plein centre ville, un trou béant. Le deuil de la gare routière qui trônait en surface a été fait et les initiés se remémorent les heures passées au centre Aldringen (ou Hamilius), qui, historiquement, a été le véritable épicentre du mouvement hip hop au Grand-Duché. Le sous-sol a été un des témoins privilégiés de la naissance du breakdance et du graffiti dans le pays. Le courant musical qui en a découlé, on le connaît, c’est le rap, et c’est sur ce point précis qu’il convient de s’attarder. Sans doute la musique la plus populaire aujourd’hui, mais aussi encore, la plus stigmatisée. De nombreux artistes autochtones évoluent de manière plus ou moins professionnelle, avec plus ou moins de succès. Il est difficile d’envisager tous ces artistes comme étant ambassadeurs d’une véritable scène musicale homogène tant elle est variée, notamment linguistiquement. Cependant, et sans pour autant être exhaustif dans la mesure où le sujet est beaucoup trop large, il semble nécessaire à bien des égards de tenter de dresser un état des lieux de la scène rap Luxembourgeoise. 




Den vollständigen Beitrag finden Sie im neuen d’Lëtzebuerger Land am Zeitungskiosk.
Retrouvez l’article complet dans l’édition actuelle du d’Lëtzebuerger Land, en vente en kiosques.
Design by VidaleGloesener | Development by media65 europe

© D'Lëtzebuerger Land 2017