Ces contrats qu'on signe avec soi-même

É-qui-li-brez !

d'Lëtzebuerger Land du 18.01.2013

Et c’est reparti pour un tour. Inutile de rappeler la tête de liste des bonnes résolutions de nouvel an. En premier « arrêter de fumer », suivi en deuxième, comme toujours, par le désir et la décision de perdre du poids, mais savez-vous que plus de 90 pour cent des résolutions fixées en début d’année ne sont jamais tenues ? Elles échouent en principe au cours du premier mois. Peu importe qu’elles soient guidées par le principe de bonne conscience ou par une pulsion momentanée peu de temps avant la St. Sylvestre.

En fait, les résolutions sont des contrats qu’on signe avec soi-même. Ne pas atteindre son but équivaut à rompre ce contrat. D’où l’intérêt de se fixer des buts raisonnables, et n’hésitez pas à vous fixer des objectifs intermédiaires. Il est important que les objectifs paraissent accessibles.

Revenons donc à notre perte de poids et attachons-nous plus particulièrement à la ribambelle de régimes qui sont censés nous faire retrouver une taille mannequin. Vous aurez sans doute constaté comment, après les fêtes, les magazines remplissent leurs pages avec des régimes les uns plus originaux que les autres, souvent risqués, et sans chances de maintenir son poids à long terme.Voici quelques exemples de ces régimes promettant de perdre jusqu’à cinq kilos en une seule semaine : Le « régime soupe au choux » où pendant cinq jours on ne se nourrit que de cette fameuse soupe en alternant un jour avec des fruits un autre avec des légumes. Ce n’est qu’au troisième jour qu’on a droit à des protéines sous forme d’un petit steak de volaille, grillé bien sûr. D’accord on perd du poids... et après... on reprend plus que ce que l’on avait perdu ! N’est-ce pas tentant ?

Le « régime Hollywood » (rien que le nom !) : Il s’agit de ne manger pendant trois à quatre jours uniquement des fruits, de préférence des ananas. Les bananes restent interdites. Qui peut bien survivre avec une alimentation pareille sans carences, ni fatigue ? Le régime fait maigrir c’est sûr, tout comme ne rien manger ferait maigrir aussi.

Nous avons en outre trouvé des régimes appelés « Natman », « Miami », « Pâtes », « Express » et j’en passe. Tous sont basés sur un seul groupe d’aliments, soit les glucides, soit les protéines. On peut donc conclure que le corps sera toujours en carence du groupe d’aliments manquants et que dès qu’on réintroduit des aliments de ce groupe dans notre alimentation, le corps va en faire des réserves en vue d’une carence future avec pour résultat une prise de poids plus rapide et plus importante qu’à la normale.

Or, pour réussir vraiment à perdre durablement du poids, voici plutôt comment procéder : il faut impérativement adopter une alimentation équilibrée. Cela permet de maigrir – lentement peut-être – mais de manière raisonnable. L’alimentation équilibrée consiste à fournir au corps tous les éléments énergétiques (protéines, glucides, lipides) et les éléments de construction (vitamines minéraux etc.) nécessaires pour couvrir les dépenses journalières et le maintien du métabolisme en bonne santé.

Vous aurez noté que je ne parle plus de régime (terme intimement lié à la notion de privation). L’alimentation équilibrée n’interdit rien. Manger de tous en quantité raisonnable. Ceci est durable parce que le corps se ressource en cas de manque d’énergie dans les réserves, ce qu’on appelle scientifiquement « tissus adipeux sous-cutanés », bref les bourrelets. Ce qui est très important quand on veut perdre du poids, c’est d’éviter les carences et d’éduquer son corps à une alimentation qui ne dépasse pas les besoins.

Pour vous aider, des coupe-faim riches en fibres, sous forme de fruits, céréales, et légumes forment l’allié idéal. Les fibres remplissent notre système digestif, car elles ne sont pas digérables par l’être humain, avec pour principale conséquence qu’elles calment la sensation de faim sans apport énergétique. Même dans les jus et les soupes, les fibres, certes invisibles, restent présentes.

Autre conseil : ne posez pas les marmites sur la table, servez-vous sur la plaque de cuisson avec votre assiette et évitez de vous resservir. Évitez aussi les doublons dans les menus tel que la crème ou la mayonnaise avec une autre sauce à l’huile. La graisse est le plus grand fournisseur en calories. Ne la supprimez pas, mais réduisez-en votre consommation : c’est souvent bien suffisant.Dernier conseil, bougez ! Laissez votre voiture au garage, quand c’est possible; prenez les escaliers plutôt que l’ascenseur, etc.

Si, malgré tout, vous comptez vous laisser séduire par un de ces régimes chrono, n’oubliez jamais que faire un régime n’est pas sans danger. Il est toujours recommandé de se renseigner et de se laisser guider par un spécialiste. Chaque corps est différent, chaque organisme, chaque métabolisme assimile différemment les aliments. Un bilan personnel s’impose pour définir les besoins journaliers en énergie, en minéraux etc. afin d’éviter carences et fatigue aiguë. Aucun régime générique ne peut répondre parfaitement à la fois aux besoins d’un homme et d’une femme, d’un adolescent et d’un adulte, d’une personne active et d’une personne sédentaire. Aucun régime ne fonctionne indéfiniment non plus : S’il peut constituer un coup de pouce pour se donner du courage au début, vous ne pourrez pas passer outre le fait de revoir votre hygiène de vie pour ne pas devenir une des nombreuses victimes de l’effet yoyo.

Carlo Sauber
© 2017 d’Lëtzebuerger Land