Tout schuss au Luxembourg

d'Lëtzebuerger Land vom 15.02.2019

Voiture remplie à ras bord, chaînes à neige dans le coffre, barres de toit et en avant toute direction les sports d’hiver ! L’heure du premier exode de l’année a sonnée : dès ce week-end, une bonne partie du pays s’en ira profiter des joies du ski, laissant aux moins chanceux de leurs compatriotes des autoroutes désertes, une circulation fluide et assez de Verwureleter dans les boulangeries pour se consoler de ces montagnes enneigées qu’ils ne verront pas.

Et il n’y a pas que ça. Ici aussi, le soleil a prévu de briller ces prochains jours, nous offrant par là même des températures plutôt clémentes pour un mois de février. Difficile de rivaliser avec la carnation bicolore et les traces de bronzage « masque de ski » de nos amis vacanciers, mais nous aurons au moins le mérite de bénéficier d’un petit boost de vitamines D sans même devoir subir le port d’une combinaison, d’un bonnet, de moufles et de boots pour en profiter.

Alors bien sûr, niveau paysages, difficile d’égaler. Pas de chute de flocons de prévue, pas de belles étendues blanches à l’horizon ni de chiens de traîneaux dans les alentours. Reste qu’en deux petites heures de route à peine, les Vosges ou la Forêt Noire peuvent rapidement et efficacement satisfaire vos besoins de grand air et de nature immaculée. Les pessimistes perfectionnistes diront sans doute que la qualité, voire la quantité, de neige n’est pas garantie dans ces contrées… Proposons-leur alors un peu d’artifice, de ski, de surf, de luge et de tubing du côté d’Amnéville, où se trouve la piste de ski indoor la plus longue du monde – 620 mètres de long, 35 de large et 90 mètres de dénivelé. Certes, ça ne vaut pas Courchevel, mais ça peut faire illusion, au moins le temps d’une journée…

Mais à bien y réfléchir, une fois les skis déchaussés, le sport laisse place à d’autres plaisirs plutôt accessibles du côté de chez nous. Ça commence à l’heure du goûter, par une bonne boisson chaude pour combattre le froid. Un thé brûlant en haut des pistes vaut tout autant, voire plus que ceux que proposent le nouveau café Chique o Latte, rue des Bains à Luxembourg. Leurs gourmandes tasses dégoulinantes de chocolat, surmontées de chantilly et de toppings plus indécents les uns que les autres devraient vous faire oublier le temps de quelques gorgées que vous êtes bel et bien au Luxembourg.

Pour retrouver l’ambiance chalet cosy, bougies et plaids à la mode hygge, deux possibilités s’offrent à vous : refaire votre déco en misant sur la fausse fourrure ou louer une des demeures en bois de Chalets Petry, basés à Bettel. Wellness privé avec sauna et jacuzzi, feu de cheminée et décoration cent pour cent bois… tout ou presque vous donne l’impression d’être parti en week-end à la montagne ! Vient enfin l’heure du dîner et là, quelques bonnes tables du pays concurrencent directement avec la cuisine roborative du ski.

Connu pour ses spécialités des Alpes, comme la raclette, la fondue ou la tartiflette, le restaurant Edelwyss à Kopstal est un incontournable. En ville, l’Entracte propose aussi tout un panel de plats savoyards à base de fromage notamment, à déguster là encore à plusieurs, dans une ambiance conviviale. Même les Italiens du Come à la maison ont succombé à la tendance en proposant cet hiver un restaurant éphémère baptisé Come à la montagne, dont tout l’attrait réside dans un buffet de raclettes agrémenté d’une carte riche en plats traditionnels d’hiver et d’une jolie déco bien pensée.

L’after-ski peut se poursuivre sur place, autour d’une bière issue de leur nouveau bar à bière Come à la birra, qui ouvre cette semaine, ou se dérouler dans l’une des traditionnelles et fréquentes soirées After-Ski organisées aux quatre coins du pays, comme celle proposée le 27 février prochain par le bar de l’Hôtel Place d’Armes, pour ne citer qu’elle. Cocktails de Génépi, terrasse chauffée, DJ et moonboots obligatoires…Bref, l’ambiance ski comme si vous y étiez !

Salomé Jeko
© 2019 d’Lëtzebuerger Land