Philippe Ernzer

La tête dans les nuages

d'Lëtzebuerger Land du 17.04.2015

À peine quelques rayons de soleil pointent-ils le bout de leur nez que déjà, vous rêvez de pique-niques et de barbecues entre amis… Encore faut-il que le temps tienne. Et si vous alliez faire un tour sur le site de Météo Boulaide ? Chaque jour, Philippe Ernzer, seize ans à peine, publie ses prévisions météorologiques avec la rigueur d’un professionnel. Encore étudiant au Lycée du Nord de Wiltz, le jeune homme est devenu célèbre par la précision de ses bulletins, postés quotidiennement sur sa page Facebook qui compte aujourd’hui plus de 17 000 fans. Entretien.

d’Land : Passionné de météo, ce n’est pas commun… D’où vous vient cet intérêt ?

Philippe Ernzer : Plus jeune, je regardais souvent des documentaires sur Discovery Channel, notamment sur les chasseurs d’orages. Ce sont eux qui m’ont inspiré et qui m’ont donné envie de m’intéresser davantage à la météo. C’est d’ailleurs rapidement devenu ma passion. J’ai commencé à lire des livres spécialisés et à me documenter partout où je pouvais. C’est comme ça que j’ai appris les bases et si aujourd’hui je fais ça durant mon temps libre, plus tard, j’aimerais pouvoir en faire mon métier.

Comment faites-vous pour réaliser ces bulletins météorologiques que vous publiez sur les réseaux sociaux ?

En général, j’analyse différents modèles de cartes. Je me base sur le Global Forecast System (GFS), qui est un modèle de prévision numérique du temps du National Weather Service des États-Unis. Comme son nom l'indique, il fait ses calculs en utilisant les données météorologiques sur une grille qui recouvre toute la Terre. Ou alors, j’utilise les données du Centre européen de prévision météorologique à moyen terme (ECMWF). C’est sur base de ces informations que je publie mes analyses une à deux fois par jour, parfois plus, sur Facebook et sur mon site.

Avez-vous également vos propres stations météo ?

Oui, j’ai reçu ma première station météo en décembre 2009. Aujourd’hui, j’en ai trois, dont une qui n’est pas encore en service. La première est la station principale de Météo Boulaide et la seconde, je l’ai baptisé Donnerwiedersonde. Je l’ai créé en combinant différentes stations météo afin qu’elle puisse mesurer la majorité des paramètres météorologiques sur différentes hauteurs. Le but, c’est de découvrir comment un orage se comporte avant, pendant et après l’impact. Toutes ces données sont enregistrées et archivées sur mon ordinateur.

Quand avez-vous décidé de publier vos prévisions sur Internet ?

Quelques mois après avoir eu ma première station météo, j’ai eu envie de partager mes bulletins avec le grand public. J’ai alors créé un site et une page Facebook sous le nom de Météo Boulaide. Au début, je n’avais pas beaucoup de lecteurs, à peine dix fans peut-être. Mais petit à petit, ce chiffre a grossi. Puis au mois de juillet 2014, j’ai été le premier à lancer une alerte concernent un orage assez violent, en donnant des informations très précises quant à ses heures et endroits de passage. Tout s’est révélé exact. Là, mon audience a grimpé en flèche. Puis j’ai été invité sur RTL dans l’émission Live Planet People, ce qui a encore contribué à ma notoriété. Aujourd’hui, plus de 17 000 personnes me suivent sur les réseaux sociaux.

L’an passé, vous avez même été nominé au titre de « Lëtzebuerger vum Joer », que pensez-vous de cette soudaine notoriété ?

C’est un sentiment incroyable que de donner des interviews à des chaînes TV ou à des journaux. Parfois, les gens me reconnaissent dans les centres commerciaux ou lors de manifestations… certains m’ont même demandé des autographes ! Mais la chose dont je suis le plus fier, c’est de toucher plus de 100 000 personnes avec mes alertes sur Facebook. Et si je peux éviter des accidents ou même sauver des vies juste en publiant des bulletins météorologiques, c’est super. Parfois, j’ai même du mal à partir en vacances… J’écris alors mes bulletins dès que j’ai du wifi. J’espère en tout cas pouvoir continuer sur ma lancée pour atteindre encore plus de personnes.

Pouvez-vous d’ores et déjà nous dire quel temps il fera durant le mois d’avril ?

Selon les informations que je reçois à l’heure actuelle, il semble que nous aurons des températures printanières jusqu’à la fin du mois. Après, les températures baisseront un petit peu…

Salomé Jeko
© 2017 d’Lëtzebuerger Land