Maux dits d’Yvan

Bons maux polyglottes

d'Lëtzebuerger Land vom 24.05.2013

Il faut être inconscient pour nier l’inconscient.

Grâce à Freud, je sais que mon songe n’est pas un mensonge.

Le chirurgien panse les plaies, le médecin les pense.

Avec leurs bréviaires d’hygiène, les endocrinologues nous endoctrinent.

À trop écouter ses patients, ce médecin bienveillant ne les entend plus.

La psychanalyse, c’est l’enjeu du je.

L’anorexie est un vice sans faim et la psychanalyse est un vice sans fin.

Attention au syndrome des 4 T : trop de thérapie tue la thérapie !

Les workoholics gagnent leur vie plus qu’ils ne la vivent.

Sucht ist, wenn die Lust zur Last wird.

L’héroïne ruine les héros, c’est en quelque sorte l’héruïne des zéros.

Quiconque ne s’insère qu’avec du Sancerre n’est pas sincère.

L’alcoolique jure ses bons dieux qu’il est contre l’alcool. Tout contre !

Au comptoir, il rend compte de ses déboires.

L’hédoniste optimiste voit le verre d’eau à moitié vide, l’ascète pessimiste le verre de vin à moitié plein.

La pornographie est une caricature de la sexualité, l’érotisme en est la sublimation.

La morale est une éthique au rabais, elle se réduit souvent à l’éthiquette.

Plus tu pèses, moins tu baises.

Vie sexuelle : « Sëw en Déier am Verkéier ! »

D’Seeche vu menger Fra : e Fraenzeechen !

L’homme dresse son zizi, la femme dresse son homme. L’homme a une adresse postale, la femme une adresse tout court.

Frustration sexuelle : elle en a assez de ne pas en avoir assez.

Beaucoup de femmes, à force de chercher le gendre idéal, passent à côté de l‘homme idéal.

Les riches ont tout pour ne pas être heureux, … nous dit l’église qui les invite à la charité, donc à faire don de soie.

La table du réveillon est une injure à l’étable de Bethléheem.

Let’s cut Cattenom !

Les tyrans sont plus ego que leurs sujets.

La devise de Pirandello (et de Cahuzac ?) : dans véritablement, le véritable ment.

Yvan
© 2017 d’Lëtzebuerger Land