Rankeat.com

Quatre garçons les pieds dans le plat

d'Lëtzebuerger Land vom 18.07.2014

Vous partez à Naples dans l’espoir d’y manger la meilleure pizza de votre vie, mais ne savez pas à quelle pizzeria vous adresser ? Vous voulez faire découvrir le meilleur Judd mat Gaardebounen de Luxembourg à des amis étrangers, mais hésitez entre plusieurs restaurants ? Un vrai problème pour tous les gourmands et amoureux de la bonne chère… Adrien, Nicolas, Thibaut et Jonathan, eux aussi, en ont fait les frais. Mais plutôt que de compiler les guides et de passer des heures à dénicher la bonne adresse en fouillant les forums de discussions sur le Web, ces quatre frontaliers ont préféré prendre le problème à bras le corps.

« Tout a commencé l’été dernier. On s’est rendu compte qu’en tant que lorrains, on ne savait même pas où manger une bonne quiche lorraine sur Metz… Alors on s’est dit qu’on allait créer un site Internet qui aiderait les gens à trouver gratuitement la perle rare en matière de plat et ce peu importe où dans le monde », explique Nicolas Bitar. Dénicher le meilleur moelleux au chocolat de Paris, la meilleure paëlla de Barcelone ou le meilleur burger de New York en quelques clics… Un pari audacieux, directement inspiré d’un célèbre site qui propose des avis de consommateurs sur tous types d'établissements touristiques, partout dans le monde. « L’idée est la même, mais appliquée à la nourriture : les utilisateurs deviennent eux-mêmes critiques culinaires en testant et partageant les meilleurs plats des villes du monde entier sur le site », résume Adrien Biello.

Le projet se peaufine doucement jusqu’à devenir de plus en plus concret et surtout, réalisable. « Nous avons monté un business plan et préparé tous les documents nécessaires pour déposer la marque, créer une société et développer le site », poursuit Thibaut Hochstrasser. Conditions générales, design, aspect légal : tous les week-ends, les trois amis d’école de commerce replongent dans leurs cours de marketing, de droit et de finances pour finir par réaliser qu’il leur manque une compétence, indispensable pour créer un site Internet : le développement. « J’ai alors épluché mon répertoire pour finir par faire appel à Jonathan Parmantier, mon ami d’enfance, qui en a fait son métier », raconte Nicolas.

Les quatre garçons s’associent et fondent la société Rankeat. « On a choisi ce nom parce qu’en anglais, rank signifie classer et eat manger et qu’on peut jouer sur la ressemblance entre eat et it. On peut traduire cela par ‘classe ce que tu manges’ ou ‘classe-le’ », explique Nicolas. Aujourd’hui accessible dans sa phase test, le site est en ligne depuis quelques semaines mais ne sera officiellement lancé qu’au mois d’août. « Tous les restaurants référencés sur Google sont répertoriés sur notre site et, pour l’instant, il y a plus de 230 plats qui ont été partagés. On a fait appel à des testeurs, surtout des amis, pour qu’ils nous donnent des retours sur le site et son fonctionnement », explique Thibaut. « Maintenant, on est surtout en train de travailler sur les catégories de plats ou les types de plats que les utilisateurs pourront entrer dans la base de données. Pour l’heure, on a saisi manuellement environ 700 types de plat sur le site, c’est un énorme travail qui se fait petit à petit ».

Prochainement, une application pour téléphone portable devrait suivre, afin de permettre aux utilisateurs de photographier leurs plats avec leurs GSM et de les poster directement sur rankeat.com. « Une application iOS est actuellement en Bêta test et sera disponible sur l’AppStore pour le lancement officiel. Nous prévoyons de développer une application Android prochainement et avons décidé de lancer une campagne de crowdfunding sur un site participatif afin de la financer », annonce Nicolas. Si tout se passe comme prévu, les jeunes entrepreneurs devraient pouvoir progressivement démarcher les restaurateurs afin de leur proposer de créer leurs propres pages et d’y publier des photos professionnelles. « En fonction des plats préférés de nos utilisateurs, nous pourrons également lancer des suggestions de restaurants correspondant à chaque profil », ajoute Nicolas. Une farandole d’idées et de projets qui viennent s’inscrire sur la – d’ores et déjà très longue – To do list de ces quatre garçons plein d’ambition.

rankeat.com
Salomé Jeko
© 2017 d’Lëtzebuerger Land