CD Black Box de Zap Zoo

Autopsie du couple, parcours en groupe

d'Lëtzebuerger Land vom 22.06.2006

Black Box. Quel titre intrigant pour le nouvel album de la formation luxembourgeoise Zap Zoo. On pense bien évidemment à l’enregistreur de vol qui permet de retracer les causes d’un accident d’avion. Mais pour Serge Tonnar, le compositeur et frontman de Zap Zoo, Black Box a deux significations particulières. D'une part, il s'agit du titre d'une des chansons de l'album qui, d'après son compositeur «permettrait de découvrir la cause de la rupture d'un couple» et d'autre part, «l'album en soi permet au public de retracer ce qui s'est passé dans le studio lors de l'enregistrement». Il se cache donc tout un programme derrière le titre du troisième album de Zap Zoo. L'artwork de l'album (créé par Arnaud Mouriamé) n'est pas sans rappeler la couverture du livre de même titre de l'auteur allemand Benjamin von Stuckrad-Barre qui a également essayé, dans des nouvelles, de retracer le déroulement de différentes histoires pas toujours heureuses. Mais revenons-en à ce troisième album. Rares sont les groupes luxembourgeois à survivre un deuxième album, faute de public ou parce que, l'âge venant, les carrières professionnelles prennent le dessus sur la passion musicale. Mais tel n'est pas le cas de Zap Zoo qui depuis leur premier album, In case of reality (2001), n'ont jamais cessé d'occuper une place importante dans le paysage musical luxembourgeois. Il faut dire que ces cinq musiciens s'y connaissent en musique et n'ont jamais cessé depuis leurs années de lycéens d'en «faire», dans différentes formations ou en solitaire. Et c'est ce qui fait leur force, que l'on ressent dès le premier titre de l'album. Il s'agit de cinq musiciens qui maîtrisent leurs instruments et qui jouent ensemble. Ce n'est pas toujours le cas lorsqu'on écoute un album enregistré en studio, souvent les individualités du groupe ressortent trop. Mais sur Black Box, on se rend compte que Zap Zoo a parcouru un long chemin, dans lequel ils se sont retrouvés plus unis à la fin. En enregistrant l'album sous l'oreille alerte de Mike Butcher (qui faisait déjà partie de l'équipe de Dressed to be killed, 2003), Zap Zoo a repris la même trajectoire tout en améliorant son son, réussissant cette fois-ci à élargir le champ musical tout en créant un album très unitaire. Ainsi l'album réussit à traverser les frontières de différents styles musicaux, regroupant certainement les affinités de chaque membre du groupe. Quelques titres ont des sonorités très rock, sur lesquels Marc « Coco » Faber peut se déchaîner avec sa guitare électrique, alors que d'autres titres sont beaucoup plus folk, avec des mélodies plus douces soulignées par des refrains à plusieurs voix (comme My life on Mars, par exemple). I am here détonne des autres titres, surtout grâce à la belle voix de Sandra Cifani qui accompagne Serge Tonnar au chant. Un magnifique duo qui donne des frissons, tellement les deux voix pleines de contrastes s'unissent à perfection dans ce titre. L'apparition de keyboards (joué par Eric Falchero, qui a rejoint le groupe il y a peu de temps) sur les différents titres a amené une douceur certaine à l'ensemble de l'album. Surtout sur le titre Out for a walk, avec une mélodie assez triste, voire mélancolique, les keyboards soulignent parfaitement les paroles du titre. Et les sujets abordés dans les chansons de Zap Zoo sont aussi divers qu'évidents pour des personnes qui vivent au XXIe siècle. Évidemment, les questions sur le couple et sur l'amour trouvent une place conséquente sur l'album, mais un regard critique et parfois affolé sur le monde qui nous entoure font également partie intégrante du travail d'écriture de cet album. Et comme sur Dressed to be killed, une surprise filmographique attend le public. en effet, le superbe clip de Ulo, dirigé par Yann Tonnar et Claude Grosch a été ajouté comme petit bonus par le groupe. Black Box est certainement un album à recommander, un troisième opus d'une formation luxembourgeoise qui ne cherche plus son chemin, mais l'a trouvé en jouant avec honnêteté et envie une musique que les membres du groupe apprécient.

Zap Zoo sera sur scène les prochaines semaines. Pour les dates ou pour acheter Black Box, qui coûte 17 euros: www.zapzoo.net.

 

Joanne Goebbels
© 2017 d’Lëtzebuerger Land