CD We'll Get to You

Saucisses

d'Lëtzebuerger Land du 02.09.2004

«Compilation: 1° documents réunis; 2° fait d'emprunts et qui manque d'originalité,» dit Robert, et les deux s'appliquent aux nombreuses compilations de musique qui remplissent des bacs entiers dans les magasins de disques. Depuis quelques années, est-ce depuis les deux désormais célèbres éditions compilées par Bloë Baaschtert ou avait-ce commencé plus tôt déjà, en tout cas, la mode touche désormais aussi le Luxembourg: les compilations se suivent à un rythme endiablé. Deux recueils de musique luxembourgeoise sont sortis cet été, le premier, We'll get to you, étant la version actuelle du CD promotionnel de l'association de musiciens backline!, le deuxième, In defence of rock, étant la deuxième anthologie du label Winged Skull. Et rien que la composition des deux CD, le premier comprenant quinze titres de groupes différents, le deuxième même une vingtaine de contributions, prouve la richesse de la création pop-rock actuelle : seuls trois groupes, Last Millenium Suckers, Kitshickers et Myein, se retrouvent sur les deux disques - avec chacun deux titres différents. La philosophie de base de la compilation de backline ! en constitue sa richesse - mais aussi sa faiblesse : afin de montrer justement la diversité, l'éclectisme de la scène autochtone, l'asbl n'a pas fait de choix esthétique ou stylistique pour sa composition. Le CD doit servir de moyen de promotion de la scène et soit la faire découvrir à l'étranger, soit faire rencontrer de nouveaux groupes à des publics souvent cloisonnés dans leurs préférences. Ainsi, le disque était par exemple distribué lors du Rock um Knuedler cette année à tous ceux qui achetaient un CD «made in Luxembourg». Dans ce sens, sa palette extrêmement large de styles, de l'électronica de Moussevingt, en passant par le jazz de David Laborier ou des Garlicks, la pop de T42 ou Low Density Corporation, le rock de ZapZoo ou de Nazz Nazz au gothique de Pronoian Made, remplit parfaitement cette mission. Backline ! est un lobby de musicien, pas un programmateur ou un directeur artistique. Mais cet éclectisme est aussi son plus grand défaut: ce n'est pas vraiment un CD qu'on prend plaisir à écouter, les sauts de style et d'ambiance entre deux titres sont trop importants, parfois cela fait vraiment un petit choc, une vraie dissonance en passant d'un extrême à l'autre. Dans ce sens, Winged Skull avait le grand avantage de bâtir son CD sur d'autres prémisses : le but de sa deuxième compilation n'est pas de promouvoir toute la musique qui se produit en une année au Luxembourg, mais se base avant tout sur un style musical, une esthétique : la défense du punk-rock, un peu d'alternatif, le ska. Winged Skull est un collectif de groupes de punk-rock (majoritairement) - Extinct, Last Milleniuem Suckers, Killtime, Orange Squad, Kitshickers, P.O. Box, Poshblokes, Toxkäpp -, qui s'est fait label et organisateur de concerts par nécessité. In defence of rock a donc le même objectif - défendre et faire découvrir des groupes et des musiciens - mais sur un segment beaucoup plus restreint. Donc mieux défini : les vingt titres, qui ne proviennent pas uniquement de groupes in house, ont été choisis parcimonieusement afin qu'il s'en dégage une certaine cohérence musicale. Et ça marche. In defence of rock est vraiment rock'n'rock avec une devise : Play it loud ! Le CD regorge de petits bijoux musicaux, comme le très hybride, très long morceau des Kitshickers, blue, qui vogue sur de longs passages allant de la ballade à guitare aux influences indiennes très world-music, le rigolo Gudd verséchert des Toxkäpp ou un nouvel hymne des «surfeurs» autochtones de Surf me up Scotty !, Shunken head stomp (remix) - qui sont tous publiés pour la première fois ici. Par ailleurs, on sera surpris d'y retrouver Raftside ou Couchgrass, parmi des groupes nationaux et internationaux jouant tous un punk pêchu, empreint d'une ambiance joyeusement chaotique. 

La compilation We'll get to you de l'asbl backline ! comprend quinze titres produits en 2003 et n'est pas en vente ; on peut le commander auprès de backline! In defence of rock de Winged Skull comprend vingt chansons et est en vente au prix très modique de quatre euros, soit lors de leurs concerts, soit sur leur site Internet.

 

josée hansen
© 2017 d’Lëtzebuerger Land