Photographie

La beauté du travail

d'Lëtzebuerger Land du 05.10.2018

Romain Girtgen est le photographe le plus humble au Luxembourg, mais un technicien hors pair. L’employé du Centre national de l’audiovisuel arrive à capter les audiences des salles de cinéma avec une précision extraordinaire, comme il observe les gens dans leur quotidien le plus banal lors de ses nombreux voyages aux destinations les plus exotiques. Sa discrétion lui permet de ne jamais brusquer ceux qu’il observe, de les capter le plus naturellement possible. Son format, c’est le plan large plutôt que le plan rapproché, son habitat la vraie vie. C’était donc une excellente idée de Marianne Brausch, alors encore responsable des relations publiques du Fonds Kirchberg, que de lui confier une mission photographique de documentation des travaux de réfection et d’élargissement du Pont rouge. Le résultat de cette mission, qui s’est étendue sur les deux ans du chantier, est actuellement visible dans une exposition au Luca (Luxembourg Centre for Architecture) et est publié dans un beau livre. Il est époustouflant.

Parce que Romain Girtgen aime les gens, les respecte, et cela se voit. Il y a, dans son regard photographique, une vraie confiance entre lui et les ouvriers qui y travaillèrent souvent dans des conditions difficiles – l’effort physique, la météo, la hauteur de l’ouvrage… –, ce qui crée une proximité touchante avec ceux que l’on n’a pas l’habitude de regarder lorsqu’on passe, énervé, devant un chantier. Romain Girtgen était là tôt le matin ou tard le soir, et ses images reflètent la luminosité changeante avec une grande acuité. Il est surtout un photographe qui voit : le geste précis, la difficulté, la moiteur matinale d’automne, l’obscurité de l’intérieur du pont, les merveilleux contrastes des vêtements de sécurité oranges avec l’anthracite de l’asphalte, l’amour du détail des ingénieurs lors de l’installation du nouveau garde-corps sur mesure. Tout cela implique qu’en regardant ses images, on aime davantage encore ce pont majestueux qui remonte aux années 1960 et symbolise si bien la modernisation du pays.

L’exposition Romain Girtgen : Pont Rouge – L’adaptation dure encore jusqu’au 20 octobre au Luca, rue de l’Aciérie à Luxembourg ; www.luca.lu. Le livre Pont Grande-Duchesse Charlotte 2015-2017 fait 252 pages et est en vente au Luca ou au Fonds Kirchberg au prix de 30 euros.

josée hansen
© 2019 d’Lëtzebuerger Land