Photographie

Avis aux amateurs

d'Lëtzebuerger Land du 14.10.2010

C’est une nouvelle galerie, enfin non, une boutique ou plutôt les deux à la fois. La devanture mélange en tout cas les genres : mise en vitrine de photographies, d’appareils de prise de vue anciens et de produits de tirage que l’on trouve en vente ici. C’est certes un peu maladroit car pas très fashion ni exclusif alors que l’aventure d’AK* (artgentik) est assurément originale.

Joël Nepper et Christophe Olinger, tous les deux photographes par ailleurs, ont ouvert leur officine voici quelques mois dans une rue passante du quartier de Limpertsberg et ils croient dur comme fer en la bonne étoile de leur enseigne en en faisant un lieu communicatif pour la photographie. Hormis le monde très fermé des photographes « stars » ou des photographes-artistes qui ont des galeristes attitrés, il existe en effet des professionnels et des amateurs de haut niveau qui peuvent être intéressés par la démarche proposée. D’autant plus qu’elle est plutôt élégante et fait directement référence à la collection.

L’idée, expliquent les deux complices, est de déposer chez eux des boîtes d’images au lieu de garder celles-ci chez soi ou peu de personnes, sinon des amis et quelques amateurs avertis peuvent y avoir accès. Ils se chargent ensuite, disent-ils, de faire connaître les prises de vue à des connaisseurs ou à des gens de passage – le ouïe dire leur semble très important car ceux-ci deviendraient bientôt des collectionneurs à leur tour. L’idée est séduisante, les étagères et les tiroirs en tout cas commencent à se remplir.

Comme tout passionné, Joël et Christophe vont évidemment plus loin que le simple dépôt-vente (les prix se veulent abordables) et – au-delà même des formats et de l’aspect soigné des boîtes – on peut feuilleter sur une table spécialement pensée à cet effet, des ouvrages et des maquettes de livres imaginées par les auteurs des photographies, tel en ce moment par René Gilain quand le belge Jean Janssis et les luxembourgeois Tom Lucas et Marc Wilwert se partagent eux les cimaises. Le premier est un professeur de photographie renommé, les deux seconds devenus photographes de presse ont été ses élèves. Tous trois sont réunis ici autour du thème du portrait qu’ils déclinent chacun sur leur mode et ô surprise également sous la forme de tirages numériques.

Est-ce là un aveu de faiblesse, de déclin inexorable de l’argentique dont les deux animateurs se disent par ailleurs des aficionados ou une preuve supplémentaire que le procédé du XXe siècle ne perdra pas sa place mythique dans l’univers photographique désormais dématérialisé ? Marie-France Dublé qui ne jure que par ce medium et Véronique Colbert se partageront en tout cas l’espace à partir du 28 octobre et exposeront leurs visions de la maison et de l’intérieur. Car AK* (artgentik) veut se consacrer à des thèmes récurrents de la photographie dans l’histoire de l’art. Des stages de photographie sont donc aussi annoncés. Enfin, last but not least, Joël Nepper et Christophe Olinger, en ouvrant un laboratoire de tirage photographique au sous-sol de la boutique, veulent faire revivre la magie du bain d’où émerge de manière quasi magique l’image en noir et blanc. La newsletter annoncée des activités futures par contre sera électronique !

AK* (artgentik), 29 avenue Pasteur à Luxembourg-Limpertsberg. L’exposition actuelle, Insight, de Jean Janssis, Tom Lucas et Marc Wilwert dure encore jusqu’au 22 octobre. Le vernissage de Marie-France Dublé et Véronique Colbert aura lieu le 28 octobre. Ouv
Marianne Brausch
© 2017 d’Lëtzebuerger Land