Chronique Internet

Purge prude

d'Lëtzebuerger Land du 14.12.2018

Tumblr, une des plateformes les plus originales et les plus rafraîchissantes du Net, a annoncé qu’elle allait proscrire à compter du 17 décembre les contenus dits « adultes », suscitant les protestations de nombreux utilisateurs qui regrettent qu’elle se soit pliée à un diktat d’Apple.

Seront bannis les visuels, notamment les photos, vidéos ou GIF, « explicites », ainsi que les illustrations dépeignant des actes sexuels. La plateforme a précisé que seront interdites les images montrant des organes génitaux et plus spécifiquement des têtons féminins (« female-presenting nipple »). Les utilisateurs contrevenant à cette règle verront leur compte requalifié comme « privé », ce qui signifie qu’ils seront les seuls à pouvoir le consulter.

Par rapport à Facebook, Twitter, Instagram ou Snapchat, la plateforme est restée une niche, avec moins de 25 millions d’utilisateurs. La culture qui s’y est développée depuis son lancement il y a onze ans est à part : on y trouve un esprit jeune, frondeur, politiquement orienté plutôt à gauche, avec beaucoup de contenus visuels très spécialisés, notamment des photos historiques et collections thématiques qui ne sont à la fois visibles et cherchables qu’ici, et une communauté de créateurs de GIFs animés exceptionnellement doués.

C’est sur Tumblr qu’on trouve par exemple les meilleures photos de jazz ; c’est ici qu’on va dénicher l’improbable cliché d’un loup tenant dans sa gueule une tranche de pastèque, ou des galeries d’images de mode anglaise classique masculine dignes des magazines les plus exigeants.

Alors que des purges de pruderie ont contraint d’autres réseaux de partage de contenus à mettre en place des filtres fins pour exclure tout soupçon de pornographie, Tumblr avait jusqu’ici résisté, devenant de facto un refuge pour les amateurs de contenus explicites, des photos de charme aux vignettes porno, y compris sous leurs aspects les plus crus. C’est ici que se retrouvent notamment des communautés LGBTQ et féministes qui y partagent des visuels et des témoignages dans un contexte relativement protégé.

De fait, la place des contenus de nature explicitement pornographique y a fortement augmenté ces dernières années, même si ceux qui les publient représentent une part infime de ses membres actifs : ces contenus sont publiés notamment par des « pornbots » qui essaient d’utiliser la plateforme pour attirer des chalands vers des sites payants spécialisés. C’est la raison pour laquelle Tumblr avait acquis ces dernières années une réputation de « NSFW » (not suited for work) – sans pour autant perdre de son attrait auprès de son noyau d’aficionados. Il est intéressant de noter que la plateforme est d’ores et déjà intervenue sur son moteur de recherche, faisant en sorte qu’une recherche de l’acronyme NSFW ne retourne plus aucun résultat.

Ce qui a provoqué ce virage politiquement correct de Tumblr est un ultimatum d’Apple, qui en novembre a exclu l’application de l’Apple Store en faisant valoir l’existence sur la plateforme de pornographie infantile (Tumblr reste disponible sur le Play Store d’Android). Plutôt que d’essayer de filtrer manuellement ce qui relève de cette catégorie, les animateurs de Tumblr ont opté pour un grand coup de balai dans l’espoir de rentrer dans les clous de la bien-pensance façon Apple – au risque d’aliéner leurs utilisateurs, y compris ceux pour qui les contenus adultes n’étaient qu’un phénomène secondaire.

La communication de Tumblr prend soin de protéger de la censure tous contenus textuels et assure que les images d’objets érotiques et la nudité artistique échapperont à la censure. Mais à en juger par les réactions des utilisateurs ces dernières semaines, de nombreux contenus ont été signalés de manière erronée. Les premières victimes collatérales de campagnes de pruderie sont, habituellement, les images promouvant l’allaitement maternel ou d’éducation sexuelle.

Il n’est pas certain que les communautés de Tumblr lui restent fidèles après cet épisode, ce qui mettrait en péril la plateforme elle-même. Tout cela pour assurer la présence de l’app Tumblr sur les téléphones et tablettes d’Apple ?

Jean Lasar
© 2019 d’Lëtzebuerger Land