Le Luxembourg dans la ligne de mire de la Westforschung

1931-1940

Couverture de livre

Au cours des années 1930 se développe un grand intérêt dans les universités allemandes pour la « question luxembourgeoise ». Un nombre impressionnant d’historiens, de géographes et de Volkskundler rédigent de longs articles et ouvrages sur le Grand-Duché, mènent des recherches sur le terrain, donnent des conférences et tissent des liens étroits avec les intellectuels luxembourgeois.
A première vue, cet intérêt semble purement scientifique, mais les recherches dans les archives font apparaître, sous le masque de la respectabilité scientifique désintéressée, une tentative de prise d’influence politique. Financées et dirigées par les centres de pouvoir allemands, les activités des chercheurs allemands au Luxembourg font partie intégrante d’une opération politique de grande envergure.
Ce livre retrace l’histoire de la « Westdeutsche Forschungsgemeinschaft », structure paraétatique particulièrement active au Luxembourg, à travers une analyse de ses ouvrages, de ses réseaux et des réactions que cette Kampfwissenschaft provoque au Grand-Duché.
Bernard Thomas est né en 1983 à Luxembourg. Il a étudié l’histoire à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à la Humboldt Universität de Berlin. En 2009, il a soutenu son travail de Master 2, dirigé par Pascal Ory. Bernard Thomas travaille actuellement comme journaliste auprès du Lëtzebuerger Land.
Collection de la Fondation Robert Krieps du meilleur mémoire de Master 2, volume 1

Éditions d’Lëtzebuerger Land/Fondation Robert Krieps, 2011, 276 pages

Preis 25,00 €
Aktuell nicht verfügbar