Plus de 500 candidatures pour Esch 2022

La halle des soufflantes à Belval
Photo: Sven Becker
Actualité du 17.08.2018 10:48

Jusqu’à la date d’échéance de mardi soir, 14 août, l’asbl Esch 2022 avait reçu « plus de 500 candidatures » pour les quatre postes à pourvoir pour diriger l’Année européenne de la culture, comme l’a confirmé le président de l’asbl, le maire CSV d’Esch Georges Mischo vis-à-vis du Land. Rien que pour le poste de directeur général, une cinquantaine de personnes se sentaient à même d’organiser ce grand événement au budget estimé à soixante millions d’euros. « Néanmoins, toutes ces candidatures ne sont pas à prendre au sérieux », concède le président, certaines, comme celle d’un patron coiffeur voulant passer à la culture étant de l’ordre du folklore.

Une fiduciaire est chargée de l’analyse des dossiers de candidatures avant de soumettre celles qui sont éligibles à l’asbl, qui fera des entretiens d’embauche. L’idéal étant, pour Georges Mischo, de pouvoir engager le directeur général en premier afin qu’il puisse assister au choix des directeurs administratif et artistique ainsi que de l’assistant de direction (320 candidatures). Les annonces prévoyaient une entrée en fonction en octobre.

Les contrats à durée déterminée de Janina Strötgen et d’Andreas Wagner, les premiers coordinateurs d’Esch 2022, n’avaient pas été reconduits en juillet, sur fond de désaccords structurels. Les nouveaux postes sont tous les quatre à durée indéterminée et à temps plein. 

josée hansen
© 2018 d’Lëtzebuerger Land