Intervention d'artiste de Nika Schmitt dans le Land de cette semaine

Intervention d'artiste de Nika Schmitt
Foto: Nika Schmitt
Aktuelle Meldung vom 14.03.2019 16:29

La jeune artiste luxembourgeoise Nika Schmitt (*1992), qui a fait ses études à la Maastricht Academy of Fine Arts and Design et vit désormais à Rotterdam, a recours à toutes sortes de médias et de techniques (son, électromécanique...) afin de capter le temps, et les traces qu’il peut laisser. Au Luxembourg, on a par exemple vu son travail lors de la résidence Antropical en 2016 (Steng si fort) ou cette puissante installation Dadder, en 2018 dans un des projets de maisons occupées du collectif Cueva à Esch. En 2018, elle a reçu le prix Sonotopia de Bonn hören pour ses recherches sonores. Le Land a invité Nika Schmitt pour une intervention d’artiste, que vous trouverez en page 17 de l'édition du 15 mars.

Leere Seite (page blanche) est une autre manière de s’approprier le temps et de réfléchir à « l’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique » (Walter Benjamin). Pour sa création, Schmitt a copié une page blanche du journal, avec son papier original et dans ses dimensions réelles de 530 sur 360 millimètres, et ce 7 000 fois, correspondant au tirage du Land. Cette page a été scannée et reproduite encore et encore, tentant ainsi de rendre visibles le temps et la multiplication. Le résultat en est un motif en expansion, comme un grand glitch. Pour plus d’informations sur le processus et sur l’artiste, voir son site schmittnika.com ou sur sa page Vimeo

josée hansen
© 2019 d’Lëtzebuerger Land