Nouvelle intervention d'artiste dans le Land: « 1984. Fonken Foto Comic» de Bert Theis

Le comic de Bert Theis réalisé en 1984 pour le journal De Fonken
Photo: Bert Theis Estate
Actualité du 02.06.2019 21:09

Bert Theis (1952-2016), auquel le Mudam et plusieurs autres institutions consacrent actuellement des rétrospectives, était sa vie durant un artiste politique et souvent militant. Il était membre de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), un mouvement de jeunes créé en 1970. Une des nombreuses sous-organisations de la LCR, le Ro’de Jugendkrees Dideléng, édita en 1978 le premier numéro de De Fonken. Revolutionär Jugendzeitung à l’intention des lycéens et apprentis. Dans son numéro 21, paru en 1984, Theis saisit l’occasion de l’année orwellenienne pour se moquer du petit monde politique et économique au grand-duché. Avec un humour volontiers grossier pour plaire à son public-cible il imagine le crépuscule de la bourgeoisie locale, inlassablement prédit par la ligue trotskyste. Dans la veine des situationnistes, il détourne de façon subversive la forme populaire du roman-photo, synonyme dans les années 1950 et 60 de feuilletons à l’eau-de-rose, pour monter à l’aide de photos de presse découpées et de légendes ironiques ajoutées à la main son « 1984. Fonken Foto Comic », dont l’intégralité des quatre planches est reproduite en format broadsheet dans cette édition, dans la série de nos interventions d’artistes.

josée hansen
© 2019 d’Lëtzebuerger Land