Nouvelle intervention d'artiste dans le Land actuel: Studio SNCDA

La proposition du studio SNCDA pour un jardin sauvage à Belval
Photo: Studio SNCDA
Actualité du 25.02.2020 14:19

Avec son édition 08/20, le Land élargit l’invitation à intervenir dans ses pages aux architectes, dont les créations libres sont trop peu connues. Nos lecteurs trouveront donc une proposition du bureau SNCDA (Société nationale de conception d’architecture) de Sara Noël Costa de Araujo, avec siège à Luxembourg et à Bruxelles.
Lot A-2 – L’île jardin est une proposition pour un jardin sauvage imaginé le long de la Möllerei à Esch-Belval, bâtiment qui abritera les principales activités virtuelles de l’année culturelle Esch 2022. L’idée d’un jardin dont la végétation ne serait pas domptée joue avec le souvenir du Escher Bësch, qui fut défriché jadis pour y installer l’usine. « L’île-jardin brouille les frontières entre le monde naturel et l’homme, dans une geste recréant un paysage énorme, au charme sauvage, avec son lit de minerai, la biodiversité de la terre rouge et le Escher Bësch », explique l’architecte. Sara Noël Costa de Araujo a réalisé plusieurs scénographies d’exposition à Bruxelles et travaille pour des maîtres d’ouvrages publics et privés dans les deux pays. Sa proposition pour le concours Sinterbecken à Belval avait remporté le deuxième prix. Dans la proposition pour un jardin sauvage, il importe au studio SNCDA de respecter non seulement l’histoire du lieu, mais aussi la liberté de l’utilisateur et la biodiversité des végétations et insectes appelés à s’y déployer.

josée hansen
© 2020 d’Lëtzebuerger Land