Nouvelle page d'artiste

photo très noire, montrant un graphique pixellisé, qui pourrait être un cours en bourse ou l'évolution d'un séismographe
Photo: Gast Bouschet & Nadine Hilbert

En hiver dernier, Gast Bouschet et Nadine Hilbert créaient, avec Metamorphic earth, une installation immersive proche du Gesamtkunstwerk, au BPS22 à Charleroi, alliant films, photos, musique et danse. En vingt ans d’activité, le couple d’artistes luxembourgeois qui vit et travaille à Bruxelles et sillonne le monde caméra au poing constate une réalité (économique) de plus en plus violente – et leur univers en est le miroir. Comme leur intervention d’artiste intitulée M.E.Hex (demain dans la version imprimée du journal, en collaboration avec le CNA).  Pour l’expliquer, Gast Bouschet et Nadine Hilbert répondent plutôt avec une série de questions : « How to explain a work that challenges the belief that all things can be made clear ? How to translate an abstract language of lines that refers as much to financial flows as to heart rates, seismic activity, sound waves, spectral variations, pressure curves and mountain ranges ? How to free these lines from their coded use in statistical analysis ? How to spell out their radical openness, uncertainty and incompleteness ? How to expose the shining void behind the world of data and statistics ? »

josée hansen
© 2017 d’Lëtzebuerger Land