Nouvelle intervention d'artiste: Un temps parallèle par Rodolphe Mertens

Foto: Rodolphe Mertens
Aktuelle Meldung vom 04.01.2021 13:53

Pour la carte blanche qui lui a été donnée, l’architecte Rodolphe Mertens s’est laissé aller à imaginer un aménagement différent pour le centre-ville et le Limpertsberg. Constatant que ce quartier a toujours du mal à être relié à la ville malgré sa proximité, l’architecte pointe « l’étendue d’asphalte et d’acier » qui érige le glacis en frontière. En y installant la Cité judiciaire, il considère qu’il règle plusieurs problème. Il valorise l’axe entre le boulevard Grande-Duchesse Charlotte (« où officie la plupart des bureaux d’avocats »), le théâtre, le Pont Rouge et le Kirchberg pour mettre en évidence le lien entre les institutions luxembourgeoises et européennes. Une manière aussi de redonner ses lettres de noblesse à l’architecture de Bourbonnais (Grand Théâtre) trop longtemps méprisée et de nouer un dialogue architectural autour de cet espace spécifique. Il libère aussi le Plateau du Saint- Esprit de son «malheur» pour y remettre de la vie sociale, un cadre festif et lui redonner sa splendeur, sa vue sur et depuis la vallée. Occupée par de nouvelles fonctions, la place du Glacis ne pourrait plus accueillir la foire ? Qu’importe, Rodolphe Mertens s’inspire de ce qui se passe dans d’autres villes où les fêtes foraines sont installées le long des rues et non sur une place et déplace les forains de l’autre côté du pont, sur l’avenue Kennedy, entre la Philharmonie et la Bibliothèque, ce qui a le mérite de « valoriser le Kirchberg comme lieu de vie ». Il termine sa rêverie à l’autre bout du plateau pour prolonger le tunnel Serra et créer une piazza le long du centre commercial et du complexe de cinémas, là aussi pour apporter de la vie
au Kirchberg. Des idées, des considérations, des envies que l’architecte belge a développées au fil des années de sa vie à Luxembourg. « C’est ma vision de ce qu’on aurait pu faire de cette ville que j’aime profondément », conclut l’architecte à qui on doit notamment, en ville justement, le réaménagement autour de l’ancienne Bourse, celui du Grand Café ou de la Brasserie Guillaume.

France Clarinval
© 2021 d’Lëtzebuerger Land