Nouvelle intervention d'artiste "Sometimes I Get So Tired..." de Julie Wagener

Aktuelle Meldung vom 28.09.2021 09:50

On a pu découvrir ses huiles sur toile (It Hurts Until It Doesn’t) lors de la récente Triennale de la Jeune création. Ses personnages blafards et ses parties de corps sans vie ont hanté notre esprit. Puisant dans le registre du folklore, des mythes et légendes, jouant volontiers la carte du mystérieux, du symbolique et de l’insolite, Julie Wagener (née en 1990) ne cherche pas la séduction. Au contraire, elle affiche, dans ses peintures comme dans ses illustrations, un faible pour les choses macabres et occultes. « Puisant une partie importante de mes références et inspirations dans les différentes époques de l’histoire de l’art, mon travail d’illustratrice est à la recherche d’un vocabulaire visuel qui mêle l’héritage d’une imagerie enracinée dans la culture occidentale à un langage formel contemporain », explique-t-elle. Pour son intervention d’artiste (en page 17), le dessin digital Sometimes I Get So Tired, That I Can’t Feel My Edges Anymore, elle a été plus loin que l’usage de symboles, allégories ou mémentos mori. « Le format généreux m’a permis de prendre le temps de raconter une histoire à l’aide des détails qui, normalement, restent invisibles ou codés. » Elle y aborde des sujets qui parcourent tout son travail : la solitude, le sentiment de détresse, d’abandon et d’aliénation de l’individu face à notre société. 

France Clarinval
© 2021 d’Lëtzebuerger Land