Nouvelle intervention d'artiste par Yannick Muller

Actualité du 24.06.2022 00:00

Quand on a offert un petit bloc- notes à Yannick Muller, il y a un peu plus de deux ans, il s’en ai d’abord servi pour les listes de courses et les pense-bêtes. Mais, au fil du confinement qui empirait de jour en jour, des croquis toujours plus expressifs sont apparus sur ses pages. Graphiste pour la Rockhal et DJ pour la radio 100,7, le Luxembourgeois de quarante ans redécouvre le plaisir de dessiner avec des feutres, leurs couleurs vives et leurs traits faussement naïfs. À chaque jour de télétravail son dessin, inspiré par les réseaux sociaux, le boulot, la télévision, d’une copine ou de son chat... Bien que graphiste de formation, ce rituel était pour lui une « nouvelle aventure ».
« Même si le moral était au plus bas, je m’agrippais à ma routine comme à un mantra : one drawing a day keeps the doctor away ! » Après avoir rencontré un ami artiste, le graphiste devenu « illustrateur passionné » passe du petit format A6 du carnet au grand A0, toujours avec le même paquet de Stabilo. Pour son intervention au Land, Yannick Muller a puisé dans cette série et a choisi un dessin de son père. Il est inspiré par un selfie envoyé le 19 juillet 2020 pendant ses tours à vélo. « Tout comme moi, il a redécouvert une ancienne passion et fait quasiment cent kilomètres par semaine depuis le confinement ». Une fois le retour au bureau annoncé, l’artiste arrête brutalement de dessiner. Son compte Instagram est lancé un an après sa première image et regroupe un total de 480 dessins, publiés jour pour jour avec un
an de décalage : un véritable voyage dans le temps. Les dessins originaux du graphiste, au format bloc-notes, seront aussi à voir à l’exposition Young Luxembourgish Artists Vol.2 proposée par Valerius Gallery durant tout le mois de juillet à Gasperich. ylb

France Clarinval
© 2022 d’Lëtzebuerger Land