Max Raux et le Relax Truck

Relax, Max !

d'Lëtzebuerger Land du 20.03.2015

Sans doute connaissez-vous les food trucks, ces camions-restaurants qui proposent de la petite restauration mobile… Mais avez-vous déjà croisé la route du Relax Truck de Luxembourg ? Le Relax Truck, c’est un camion destiné au bien-être – non pas de votre estomac –, mais de votre corps et de votre esprit. Un camion qui sent bon l’huile essentielle et qui invite à la détente et à la relaxation. Imaginé par Max Raux, ce truck d’un nouveau genre sillonne le pays depuis décembre dernier. Le concept est simple : proposer des massages à l’huile histoire de détendre les plus stressés d’entre nous. Derrière cette idée tout bête et pourtant bien pensée, Max Raux, masseur depuis dix ans.

C’est un peu par hasard, alors qu’il travaillait dans le domaine de la sécurité, que son désir de s’occuper des gens prend le dessus. Repéré dans une salle de fitness, il se reconvertit en entraîneur et se forme alors au massage. « C’était dans un des premiers salons qui a ouvert à Esch-sur-Alzette, se souvient-il. Un kinésithérapeute qui travaillait sur place m’a formé aux techniques de base et c’est là que j’ai tout appris, au point de devenir le masseur préféré de la clientèle ». Max prend goût à sa nouvelle vocation et n’hésite pas à se rendre dans des entreprises, muni d’une simple chaise de massage, pour proposer quelques minutes de lâcher prise aux employés en mal de détente. Bientôt, l’élève devient maître et forme son épouse, puis quelques personnes qui constituent aujourd’hui son équipe. « J’ai tout un réseau de masseurs qui travaillent au Luxembourg, mais aussi sur Paris, Bruxelles ou Toulouse. Tous sont indépendants, mais moi je les recrute puis supervise leurs activités », explique-t-il.

Durant dix ans, Max accumule de l’expérience tout en peaufinant de nouveaux projets. Il passe ainsi d’entreprise en entreprise, mais aussi d’hôtel en hôtel, massant notamment au Carlton de Cannes, des stars comme Jennifer Lopez ou Depeche Mode. S’il ambitionne aujourd’hui de travailler avec un groupe d’hôtel international, Max pensait depuis quelques années déjà à cette idée de Relax Truck. « Je ne me suis pas lancé avant, car je redoutais la réaction des gens. J’ai attendu que les food trucks arrivent en masse pour me lancer », justifie Max. Avant de démarrer son activité, le masseur a dû dénicher des emplacements où garer son camion. Bonnevoie, Strassen, le Kirchberg ou encore l’aéroport sont autant de lieux où le Relax Truck fait escale, le temps d’une journée et toujours à proximité d’une entreprise. « J’établis toujours des contrats avec une société partenaire, car les gens n’ont malheureusement pas encore le réflexe ou l’idée de venir toquer à ma porte de façon spontanée pour se faire masser. C’est dommage, car vu le niveau de stress que je ressens, les gens devraient vraiment prendre du temps pour se détendre. Ils faudrait qu’ils sortent de leur bulle de travail un peu plus souvent. »

Car une fois passée la porte d’entrée, l’odeur de l’huile essentielle maison invite déjà à la détente. Cette huile justement, en provenance des États-Unis, mêle l’avocat, les pépins de raisin, la mélisse, l’amande douce et le sésame. Autant de produits qui nourrissent et détendent la peau. « Les clients peuvent opter pour un massage express de quinze minutes à travers les vêtements, ou s’allonger sur la table de massage et bénéficier d’un soin de la durée de leur choix, facturé à la minute. » À la carte des massages, des techniques thaïlandaises, des pierres chaudes… mais aussi un massage maison, imaginé par Max lui-même. « Ce massage combine cinq techniques différentes, avec entre autres celles des massages orientaux et sportifs ou celle utilisant les avant-bras. Je travaille en fait beaucoup sur l’émotionnel et le lâcher prise du cerveau », explique le masseur. À la sortie de son camion, un petit miroir est installé à hauteur d’œil. « J’ai accroché ça exprès pour que les gens voient l’expression de détente qui s’affiche sur leur visage à la fin du massage. Ça marche à tous les coups », affirme Max.

Prochainement, le masseur devrait se lancer un nouveau défi, celui de faire 24 heures de massage non-stop en vue de figurer dans le Livre Guinness des records.

www.relax-max.eu
Salomé Jeko
© 2017 d’Lëtzebuerger Land