Color Center, Strassen

Knokke Center

d'Lëtzebuerger Land vom 08.11.2001

Au bord de l'asphyxie, Color Center à Strassen a trouvé des sauveurs qui sont en passe de faire du vilain petit canard, une grande surface branchée pour une clientèle qui l'est tout autant. Un groupe d'investisseurs privés belges, menés par Thierry Smets, présenté comme l'un des commerçants les plus dynamiques du Luxembourg, a sauvé du naufrage l'enseigne appartenant à Lucien Steinhauser, spécialisée dans les articles de peinture et de décoration. Sous capitalisée (deux millions de francs), l'entreprise familiale affichait des pertes près de dix fois supérieures à son capital social. 

La surface de 4 000 mètres carrés et une grande partie du personnel ont été reprises pour un prix qui n'a pas été communiqué. La transformation d'une surface commerciale à l'image vieillotte, si ce n'est pas ringarde, est radicale à commencer par le nom du magasin et ce qui s'y vend. Color Center s'apprête ainsi à devenir Smets Way of Life. Les fausses frises en polystyrène, reliques d'un certain goût luxembourgeois, ont été remisées dans les placards pour laisser la place à des articles de décoration et du mobilier plus en phase avec l'évolution des goûts des Luxembourgeois et de leur train de vie de nouveaux riches. 

Histoire de coordonner son salon avec son style vestimentaire, une partie de ce « supermarché » BCBG est dédié à l'habillement pour la femme, l'homme et l'enfant. Les marques vendues sont déjà familières aux inconditionnels d'une des quatorze boutiques exploitées à Luxembourg par Thierry Smets et son épouse Carine : l'incontournable Donaldson avec ses Mickey brodés que les quadragénaires luxembourgeoises affectionnent tout particulièrement, les chaussures Prada pour les plus jeunes et les pieds fins, Kelian ou Sergio Rossi, les vêtements au masculin Thommy Hilfinger ou Bellerose. 

Les Smets vont pouvoir ici donner la pleine mesure à l'un de leurs plus grands rêves : faire un mini « Knokke le Zoute » au Luxembourg. La galerie qui vient d'ouvrir ses portes, malgré des travaux en cours qui risquent de durer une année, a d'ailleurs failli s'appeler « le petit Zoute ». Mais comme leur nom véhicule déjà au Luxembourg un certain style de vie « aisé mais pas ostentatoire », cette idée a été abandonnée. 

L'emplacement à Strassen, situé à une encablure du centre commercial Belle Etoile, est idéal. Thierry et Carine Smets tablent sur un chiffre d'affaires d'environ cinq millions d'euros. De quoi faire de Smets sarl qui réalise déjà avec ses quatorze boutiques, un chiffre d'affaires de près de neuf millions d'euros, une véritable PME de l'habillement et de la décoration. 

La mue de Color Center, qui coûtera environ 1,6 million d'euros, s'est faite plutôt efficacement. Seule une autorisation pour l'extension de la surface commerciale aux branches habillement et art floral a été nécessaire. Quand on connaît les difficultés des enseignes de plus de 2 000 mètres carrés à obtenir une autorisation d'établissement, on se dit que c'est un coup commercial de maître qu'a réussi là, avec l'aide de capitaux étrangers, le couple Smets.

 

Véronique Poujol
© 2019 d’Lëtzebuerger Land