CD ... same, but different... de Lex Gillen

Destination: World

d'Lëtzebuerger Land vom 21.09.2006

Tout en sachant que le dernier album de Lex Gillen ne se réduit pas uniquement aux sonorités australiennes, le voyage musical que nous offre ce musicien luxembourgeois tourne néanmoins autour de ce continent. Sorti en début d'été, … same, but different… contient, dans les dix titres qui le composent, un concentré de sonorités du monde, avec une prépondérance de sons australiens. L'instrument de prédilection de l'auteur-compositeur étant le didjeridoo, il n'est pas difficile de faire le lien. Mais cet album ne se compose pas uniquement de l'instrument australien et lorsqu'on lit la liste des musiciens qui ont participé à la création, force est de constater que beaucoup d'influences différentes ont joué un rôle dans la composition de cet album. On y retrouve quelques noms connus de la scène luxembourgeoise, entre autres le guitariste Greg Lamy, le bassiste et trompettiste Laurent Hoffmann ou encore à la voix, des noms tels que Claudine Muno, Sandra Cifani et Berny Z. En écoutant cet album, on a l'impression de parcourir des terres et des mers lointaines. Lex Gillen réussit un tour du monde éclectique en joignant son instrument de prédilection à des chants venus d'autres contrées. Ainsi entre-t-on dans un monde peu connu, celui des guerriers éthiopiens (sur Aynalem), ou encore celui des aborigènes australiens (sur Corroro- and Boiladreaming). Lorsque, à mi-parcours de l'album, surgit cette mélodie issue des abysses, (Mermaid dreaming (song from the ocean)), on ne peut qu'y voir les premières amours de Lex Gillen (qui a fait des études d'océanographie). Sur Timberi, on ne peut que se laisser transporter par le contraste obtenu par les voix douces de Claudine Muno et Sandra Cifani et la voix incantatrice de Lorna Fencer Napurrula qui, comme l'indique la note de l'album, «sings about her dreaming Timberi, a bush potato». Ce qui impressionne tout au long de l'écoute de cet album, c'est que l'approche de ces compositions est foncièrement contemporaine. Lex Gillen ne s'est pas contenté d'enregistrer les sons au gré de ses voyages et de ses rencontres, mais les a arrangés et adaptés au goût du XXIe siècle. Une approche électronique et des guitares parfois rock, parfois plus jazzy apportent une touche naturellement moderne aux sons venus d'un monde différent. …same, but different… constitue ainsi un tour du monde musical dans lequel il suffit de plonger et de se laisser emporter par les vagues des différentes rencontres de ce musicien inventif et surtout très humble dans l'approche puisqu'il veut partager avec le public un amour et un respect profonds pour ces personnes qu'il a rencontrées au cours de ses multiples voyages.

 

Joanne Goebbels
© 2017 d’Lëtzebuerger Land