Réfugiés

-

d'Lëtzebuerger Land du 05.09.2001

"Le Conseil de gouvernement s'est réuni le jeudi, 6 septembre 2001, sous la présidence du Premier ministre Jean-Claude Juncker.

Les membres du gouvernement ont eu une discussion sur les récentes réactions en provenance de divers milieux concernant les retours forcés de réfugiés. Le Premier ministre a insisté au cours de son briefing pour la presse que le gouvernement ne changerait pas sa position en la matière. Tout comme le dernier gouvernement PCS/POSL l'actuelle coalition PCS/DP ferait tout pour accueillir un maximum de personnes en détresse en provenance de régions en crise et ceci dans les meilleures conditions possibles. Or, le gouvernement a toujours maintenu que ces personnes devraient quitter le territoire national, une fois la situation stabilisée dans leurs pays et régions respectifs. Ce fut, à l'époque, justement cette assurance qui a permis au Luxembourgeois d'accueillir quelque 4.000 réfugiés, le taux le plus élevé en Europe. Tout en précisant que le gouvernement n'a jamais procédé à des retours forcés vers le Kosovo, au contraire d'autres pays européens, M. Juncker s'est dit très préoccupé par le risque de manifestations de xénophobie envers les réfugiés en raison, notamment des craintes dans la population que les retours, tels qu'ils furent annoncés à l'époque, n'aient pas lieu."

(source: service de presse du gouvernement)

© 2017 d’Lëtzebuerger Land