CD Rockhal de la Rockhal

Initial Public Offering

d'Lëtzebuerger Land du 24.02.2005

Avant même que la Rockhal n'inaugure ses locaux tant attendus sur les friches d'Esch-Belval, l'officiel Centre de musiques amplifiées édite une compilation. Les trois CD présentent en près de trois heures de musique la scène musicale du Luxembourg. Cinq genres de musique, à savoir rock alternatif, électro, songwriting, pop et rock pur sont représentés sur cette compilation. Le coffret à l'apparence délicieusement rétro, contient également deux livrets : le premier comprend des biographies succinctes en français et en anglais sur les groupes de musique, alors que le second booklet est une brochure de présentation de la Rockhal. Sur une dizaine de pages, elle éclaircit non seulement les missions de cet établissement public, mais fournit également un aperçu du futur centre de musique grâce aux plans architecturaux. Concernant la sélection des groupes figurants sur cette compilation, Roger Hamen, le directeur de la Rockhal, a été assisté par trois spécialistes en la matière, à savoir Sascha Lang, René Penning et Unki Unkelhäusser. Rien qu'en parcourant la liste des intervenants se trouvant sur le dos du CD, on peut s'apercevoir que ce choix a été mené d'une manière judicieuse. 45 groupes ont été contactés, et on leur a demandé de proposer deux contributions pour en retenir finalement une. Résultat: 35 chansons de formations luxembourgeoises, représentant pratiquement autant de styles de musiques différents que de formations présentes sur la compilation. Parlons musique. Le premier CD est consacré au rock alternatif et à la musique électronique. On y retrouve par exemple Couchgrass, formation très grunge; Blue Room, moins agressifs, mais portent ce même sceau des années 1990. La bonne surprise est sans doute LaFa Connected, qui, avec Broadcast, présente une chanson courte et dotée d'un son réellement rafraîchissant. Torpid, ont décidé d'inclure la version longue de l'excellent Belaxt, dont le vidéo-clip vient d'être présenté. Les plages électroniques commencent étrangement avec des morceaux finalement assez organiques de Chief Mart's et Circle around the zero. Ce dernier, projet solo d'Emre Sevendik, est peut-être un peu décevant si l'on connaît la capacité de cet artiste à créer des ambiances étonnantes. Plus simplistes dans leurs approches mais pas moins captivants, sont Veste et surtout M.V. avec la contribution audacieuse Igloo, un numéro très fascinant. Deuxième CD, deux nouveaux genres à découvrir. Des auteurs- compositeurs livrent d'abord des chansons pour la plupart plus intimes. C'est par exemple le cas avec la ravissante Raquel Barreira ou encore de Claudine Muno: deux magnifiques chansons livrées en douceur. Kosovomoss de Legotrip est sans doute un moment fort avec un regard critique et délicieusement cynique de Serge Tonnar. Maggie Parke convainc moins avec une chanson définitivement très ancrée dans les années 1980. La musique pop est ensuite abordée. Low Density Corporation est probablement la formation la plus attirante de ce segment. The Gentles, avec Why, ont vraisemblablement aidé à sensibiliser les jeunes à la problématique de la sécurité routière. L'accent luxembourgeois lors des versets en anglais reste par contre dérangeant. Même Thorunn le constate: «it's a little bit not simple at all». Elle a toutefois réussi à placer son Complicated dans les charts luxembourgeoises. Le troisième CD se concentre sur le rock sous des formes moins consensuelles: metal, hardcore ou encore goth metal sont bien représentés. Des formations déjà plus établies comme Desdemonia frôlent des formations plus jeunes comme Eyston. On connaît déjà les qualités de la formation explosive Spyglass et il reste à relever l'excellente performance de Defdump. C'est en effet une formation qui jouit d'une expérience non négligeable et cela se remarque à la qualité d'enregistrement de Lament Manifest. On remarquera qu'un genre de musique bien amplifié est absent : le jazz. Roger Hamen explique ce manque par le fait qu'une compilation de jazz existe déjà et on espère que cette forme de musique ne sera pas délaissée par la Rockhal. D'après le directeur, cette compilation a deux buts principaux : premièrement, elle permettra de manifester l'engagement de la Rockhal à l'égard de la scène musicale luxembourgeoise. En effet, de vives voix ont déjà critiqué une structure qui n'a pas encore eu la chance d'exister, et ce CD n'est qu'un précurseur de l'engagement de la Rockhal face aux musiciens luxembourgeois. Deuxièmement, le ministère de la culture a, avec cette compilation, un magnifique outil de présentation. Elle fait figure de carte de visite plus que respectable, notamment pour la Présidence luxembourgeoise du Conseil des ministres européens ou encore lors de l'annuel Midem à Cannes. Extraordinaire compilation donc, qui décrit les musiciens luxembourgeois avec tous leurs défauts et qualités. Même les amateurs avertis sont susceptibles de découvrir des petits bijoux. Fort heureusement, Roger Hamen a laissé entrevoir qu'une telle compilation pourrait bien être éditée tous les ans ou tous les deux ans.

La compilation Rockhal a des fins purement promotionnelles et n'est pas en vente libre. Cependant, elle peut être commandée en envoyant un email à info@rockhal.lu.

Michel Welter
© 2017 d’Lëtzebuerger Land