Législatives en France

La campagne des compagnes

d'Lëtzebuerger Land du 22.06.2012

Le second tour des législatives en France fut donc dominé par le nini de l’UMP et les nanas du PS. En aboyant son tweet de soutien au rival de Royal, Valérie Rottweiler, de première dame de France s’est retrouvée deuxième compagne de Hollande. Entre triangulaires et ménages à trois, entre les réseaux sociaux et les réseaux de Royal, les Français ont choisi massivement, dimanche dernier, l’abstention. À force de se faire promettre Shakespeare et Feydeau, ils en ont eu marre d’avoir eu droit à Hitchcock et Wagner.

On a beaucoup disserté, en effet sur le syndrome de Rebecca dont souffrirait Madame Trierweiler, du nom de ce film de Hitchcock où la seconde épouse d’un riche notable anglais n’arrive pas à sortir de l’ombre de la première femme du mari. Royal serait ainsi l’alter Sego de Valérie.

Mais ce drôle de drame de la première dame nous fait surtout penser à la tétralogie de Richard Wagner. Souvenez-vous : Wotan, le roi des Dieux doit faire périr, à son corps défendant, son fils chéri Siegmund dans un combat contre l’infâme Hunding. Il charge la Walkyrie Brünnhilde d’exécuter son désir officiel, mais celle-ci se rebiffe, prenant parti pour Siegmund, voulant exaucer ainsi le désir réel mais inavouable de Wotan. De là à imaginer le président français en chef des dieux et Valérie en Walkyrie, il n’y a qu’un pas que nous franchissons avec gourmandise. Mais on sait ce qu’il advint de Wotan et de sa descendance : à force de vouloir garder et le pouvoir et l’amour, il a fini par tout perdre. Le méchant Alberich l’avait pourtant prévenu : pour garder le pouvoir, il faut renoncer à l’amour. Les socialistes, de DSK à Hollande, décidément, ont un problème avec la malédiction du Nibelung.

Mais les Français ont été magnanimes dimanche dernier avec la gauche en général et avec les socialistes en particulier. Ne soyons donc pas rabat-joie et laissons savourer à Hollande sa victoire, tout en nous réjouissant avec lui que les électeurs aient expulsé les Nadine Morano, Marine Le Pen et autre Claude Guéant comme de vulgaires sans-papiers. Ayons enfin une pensée pieuse pour l’ego de Sego rudement mâle-mené par un falot Falorni, soutenu par un tweet adolescent d’une midinette du peuple devenue people.

PS qui n’a rien à voir : la Documenta de Kassel vient d’ouvrir ses portes avec des curateurs qui veulent élargir le droit de vote aux chiens et aux fraises. Ce sont souvent les mêmes qui refusent ce droit aux Juifs et aux Noirs…

Yvan
© 2017 d’Lëtzebuerger Land