Embarras du choix

Le brunch… ou la fin du petit-déjeuner  ?

d'Lëtzebuerger Land vom 17.02.2017

Qu’il est loin le temps où l’on partait, à pieds comme tous les dimanche matins, chercher la meilleure baguette et les croissants encore chauds à la boulangerie du coin… Ce temps où enfant, bien lotti sous la couette, on se faisait réveiller par la douce odeur du café qui flottait dans l’air. Cette douce matinée que l’on passait à table, en pyjama, à se faire des tartines et à réfléchir aux activités de l’après-midi, profitant pleinement de cette journée de liberté qui nous était offerte. Les dimanches matins ont bien changé et ces petits-déjeuners d’autrefois quasi disparu… Car aujourd’hui, le dimanche est presque devenu un jour comme un autre, où l’on s’accorde tout au plus une petite grasse matinée. À peine levés, on défile chacun son tour dans la salle de bains, déjà envahie par les effluves de parfums des uns et les relents de laques des autres. On est chics, on est fin prêts et on prend la voiture, 11 heures pétantes, le ventre bourdonnant de faim. Direction le brunch…

Car c’est lui, le coquin, qui a mis à mal notre traditionnel petit-déjeuner familial. Toujours plus en vogue, ce dernier a fini par prendre le dessus sur le si bon duo brioche-confiture et le si historique déjeuner dominical… engloutissant les deux pour n’en faire qu’un ! D’ailleurs, force est de constater que ce nouveau rendez-vous du dimanche n’en finit plus de monter en puissance niveau popularité. Normal me direz-vous, il répond à toutes les attentes. Salé et sucré, sans gluten ou végétarien, minimaliste ou copieux, gourmand ou healthy, culturel ou familial… Le Luxembourg dispose de l’embarras du choix en la matière et rares sont les restaurants ou cafés qui ne finissent pas par succomber à la tendance.

Il faut dire que ce nouveau concept a de quoi plaire. Aux lève-tard en premier lieu : fini le dilemme sur les coups de 11 heures, entre le pain au chocolat qui nous fait de l’œil et le gigot de belle-maman servi à midi pile… ! Aux tribus aussi : réunir les parents, les beaux-parents, les frères et sœurs, les enfants, les petits-enfants… chaque dimanche, c’est éreintant. De temps en temps, organiser un brunch maison ou réserver pour un brunch dans un restaurant, ça a du bon ! Contraction de « breakfast » (petit-déjeuner) et « lunch » (déjeuner), le brunch est un repas qui se prend généralement entre 11 et 15 heures. On y trouve des gourmandises du petit-déjeuner et des plats du déjeuner, en résumé, on mélange sur un buffet viennoiseries, baguettes, pancakes, quiches, gâteaux, œufs, pizzas, pâtes, salades, rôtis… crémant, jus de fruits et cocktails… On peut donc commencer par le sucré et finir par le salé ou inversement. Il n’y a pas de règles. Seul le plaisir des papilles compte. Plutôt relax, non ?

Si l’envie vous prend de céder à la tendance ce dimanche, sachez qu’au Luxembourg, les brunchs courent les rues. Voici une petite sélection des tables à tester en ville…

Pour les grandes tablées : Le Hitch au Glacis propose chaque dimanche un brunch très prisé et l’endroit est idéal pour accueillir les familles ou les bandes d’amis. Le buffet est varié – salades, pizzas, viandes, poissons, pâtes, légumes, riz –, un burger de votre choix est compris dans le prix et s’il vous reste de la place, une petite table de desserts est à votre disposition.

Pour les amoureux des produits sains : Le Glow à Bonnevoie ou le Ready Coffee au Limpertsberg proposent des brunchs pleins de produits faits maison, à la fois sains et tendance. Végétarien, sucré ou salé, sans gluten ou sans lactose… chacun y trouvera son compte sans pour autant faire l’impasse sur la gourmandise.

Pour les gourmands du matin : en plein centre, on craque pour le Chiggeri, qui propose un brunch plein de bonnes choses, aussi bien sucrées que salées, et pour la Chocolate House, devant le palais grand-ducal : impossible de ne pas se laisser tenter par les gâteaux majestueux de la vitrine !

Pour les amateurs de culture : le Mudam propose une formule de brunch avec des produits locaux typiquement luxembourgeois, tandis que l’abbaye de Neumunster mêle concert de jazz à un buffet généreusement garni : la combinaison parfaite pour terminer le week-end.

Pour les cuisines d’ailleurs : le restaurant Come à la Maison, à Hollerich, propose un généreux brunch basé sur des produits italiens de grande qualité, tandis que l’Ikki, sur les rives de Clausen, fait la part belle à la cuisine d’influence asiatique, aux poissons et aux sushis.

Salomé Jeko
© 2017 d’Lëtzebuerger Land