Emballés par le sans emballage !

d'Lëtzebuerger Land vom 27.01.2017

Phénomène déjà présent et croissant dans les grandes villes et chez certains de nos voisins proches, la culture du « sans emballage » s’incarne au Luxembourg depuis début 2016 par l’initiative Ouni qui s’est donnée pour mission de promouvoir les nouveaux modes de consommation responsable. Devenue depuis une coopérative officielle avec sept membres fondateurs dont six composent son conseil d’administration et 650 membres cotisants, Ouni s’est – enfin – trouvé un lieu fixe et polyvalent au cœur du quartier Gare.

C’est en effet rue Glesener que s’est officiellement ouverte samedi dernier la première boutique/café Ouni. Grâce à leur action continue sur ces derniers mois – par le biais entre autres de conférences et de débats – la coopérative a su attirer du monde pour lancer comme il se doit cet endroit unique au Grand-Duché. Rebecca Maroko, l’une des responsables du projet, témoigne : « Nous avons été surpris nous-même par l’affluence, cela nous a permis de sensibiliser et d’initier le plus de personnes possibles, dans une atmosphère chaleureuse et ludique ». Car avec Ouni, on est effectivement loin de l’ambiance parfois morose des magasins bio qui ne semblent parler qu’aux cercles initiés. Ici, tout a été fait pour que le client se sente bien : une lumière douce, un personnel souriant, beaucoup de bois, des meubles chinés ici et là chez les membres de la coopérative et un vrai soin apporté à la présentation et au service des produits, comme avec le superbe meuble à épices créé spécialement par un menuisier local...

Mais derrière ce cadre étudié, les habitués comme les novices retrouveront immédiatement la vocation profonde et première de la coopérative, celle du « zéro emballage » et du produit de qualité. Celle-ci est venue tout d’abord d’un constat : celui d’une certaine transigeance inopportune dans ce que l’on peut trouver sur le marché actuel : « On trouvait du bio emballé dans du plastique, ou bien de l’équitable non traçable... Cela nous a paru assez approximatif et peu convaincant pour le public. C’est ainsi qu’est née l’idée de Ouni », confie Rebecca. Cette dernière, tout d’abord passée par un cursus assez classique en école de commerce française, s’est installée il y a quatre ans à Luxembourg pour des raisons privées et professionnelles. Intéressée depuis toujours par l’idée d’entreprise sociale, Rebecca rejoint alors Innpact, une société de conseil pour les fonds d’investissements à impact social (microfinance...) et crée un blog dans le cadre du programme 1,2,3 Go Social, au sein duquel elle rencontre les trois instigatrices de cet ambitieux projet, dont Caroline Lam, aujourd’hui gérante du magasin. Sans plus de tergiversation, Rebecca rejoint l’équipe...

Pas de doute qu’un long travail a été nécéssaire pour sélectionner la gamme de produits proposés à la boutique : de l’alimentaire tout d’abord, avec du frais – fruits, légumes, produits laitiers, du sec – céréales, graines, pâtes – et du gourmand avec des biscuits, des bonbons et du chocolat, constituant le coin préféré des enfants qui font partie intégrante de la réflexion Ouni : « Vanessa, Patricia et Caroline sont toutes les trois mamans et passer le flambeau à la génération suivante est très important. Et puis les enfants adorent l’endroit, avec le petit coin de jeu, du coup c’est eux qui ramènent leurs parents ! ». Les adeptes du sans emballage trouveront également chez Ouni des produits d’entretien – vinaigre blanc, bicarbonate de sodium et autres produits plus sophistiqués en bidons réutilisables – tout comme des cosmétiques innovantes, à l’instar des shampoings solides, éponges konjac et autres jolies boîtes de rangement de chez Lamazuna, partenaire français spécialisé dans le « zéro emballage » ou encore des accessoires surprenants comme les Fukushikis, tissus d’emballage cadeau réutilisables issus de la tradition nippone... Un éventail de déjà 550 références, pour un objectif à moyen terme de mille.

Pour ce qui est de contenants, il est possible de venir « les mains dans les poches » à la boutique, qui propose un ensemble de sacs de toile et de bouteilles en verre réutilisables, venant compléter parfaitement la démarche des systèmes de service des produits, tous ou presque conçus par des start-ups françaises et allemandes partageant la vision Ouni. Dernier atout de la boutique : celle-ci accueille désormais les ateliers de la coopérative, ouverts au public et qui auront lieu un dimanche par mois. Prochain rendez-vous : un workshop Upcycle your T-shirt avec Stylianee Parascha, le dimanche 19 février !

Ouni, 55 rue Glesener, L-1631 Luxembourg, www.ouni.lu

Fabien Rodrigues
© 2017 d’Lëtzebuerger Land