Le questionnaire de Proust est devenu célèbre par les réponses que Marcel Proust
y a apportées. Ce jeu datant environ des années 1860 était nommé Confessions.
Les 33 confessions d’artiste sont un jeu, relativement sérieux, qui s’en inspire

33 confessions d’artiste : Sophie Langevin

d'Lëtzebuerger Land vom 06.08.2021

Ce que je prends au petit-déjeuner ?

Du café au lait, doucement sucré pour le premier puis sans sucre pour les quatre autres qui suivent.

Ma première œuvre d’art

Mon premier film, mon entrée dans la fiction : Biouel, réalisé avec le père de mes enfants, Jako Raybaut.

La raison pour laquelle je fais de l’art

Pour être au monde emportée dans l’ailleurs.

Ce que je fais mis à part de l’art

Je suis engagée dans Actors.lu, l’association des actrices et des acteurs du Luxembourg où nous travaillions à la reconnaissance du métier et à améliorer nos droits. Et sinon je goûte à la vie et à ceux que j’aime.

Les rapports entre mon art et ma vie

Totalement imbriqués l’un dans l’autre.

Ce que j’aime le plus dans le processus créatif

La dérive avant de voir apparaître le rivage où je pose la première pierre.

Ce que j’aime le moins dans le monde de l’art

Son ethnocentrisme.

Est-ce que l’art a des limites ?

Celle de l’autocensure.

Mon occupation préférée

La cuisine qui me donne la joie d’inventer laissant la tête hors champs et pour entendre mes enfants me dire « Maman tu fais la meilleure sauce du monde ».

Mon drink préféré

Le whisky.

Ce que je fais quand je ne suis pas inspirée

Je procrastine.

Ma drogue préférée

La première cigarette du matin.

Mon mot préféré

Facétieux, pour sa sonorité et pour ce qu’il produit.

Le mot que je déteste

Populisme, pour ce qu’il fabrique comme désordre dans le monde et pour sa capacité à se reproduire.

Ma langue préférée

Celle de la poésie.

Mon rapport au temps

Je tente de m’extirper de l’injonction à suivre le rythme accéléré du monde et je savoure quand le temps est au présent de l’instant conscient.

Le rôle du corps dans mon travail

Mon premier outil.

Le rôle de la politique dans mon travail

De plus en plus présent.

Le rôle de la couleur dans mon travail

Chaque pièce que je monte à sa couleur, elle peut être spatiale ou émotionnelle.

Le rôle de la nature dans mon travail

Lointain.

Le rôle du monde des idées dans mon travail

Ma nourriture.

Le rôle des modes du monde de l’art dans mon travail

Je n’y prête pas vraiment attention.

La matière avec laquelle je n’ai jamais osé faire d’œuvre

Les alexandrins.

Artistes favoris

La liste est longue.

Mon son préféré

Celui de l’océan.

Le son que je déteste

Celui que fait une cuillère tournée dans une tasse de café.

Ma proposition artistique dans la perspective de l’histoire de l’art

Le noir exploré dans La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès.

Les fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence

Celles de se tromper

La manière de faire ou la chose faite ?

La manière de faire pour le cheminement.

Ce qui pour moi est inacceptable

L’instrumentalisation de la peur.

L’animal ou la plante dans lequel je voudrais être réincarné(e)

Une mouette.

Le lieu où je ferais une œuvre si j’avais une baguette magique

Dans les nuages.

Mon état d’esprit actuel

Positivement bouleversée.

Sofia Eliza Bouratsis
© 2021 d’Lëtzebuerger Land