Le questionnaire de Proust est un test de personnalité devenu célèbre par les réponses que Marcel Proust y a apportées adolescent. Ce jeu datant des années 1860 était nommé Confessions. Les 33 confessions d’artiste sont un jeu, qui s’en inspire. La poétesse Anise Koltz y répond

33 confessions d’artiste : Anise Koltz

d'Lëtzebuerger Land du 14.05.2021

Ce que je prends au petit-déjeuner

Des tartines beurrées garnies de tomates tranchées, avec une pincée de sel.

Ma première œuvre d’art

J’ai écrit mes premiers poèmes dès que je connaissais l’alphabet.

La raison pour laquelle je fais de l’art

Je n’ai aucune raison. Il y a ce « je ne sais quoi » qui me démange et me pousse à écrire.

Ce que je fais mis à part de l’art

J’observe ce qui m’entoure, je m’interroge, je m’approprie d’une certaine façon des situations qui ne m’appartiennent pas en me demandant ce que j’aurais fait si elles avaient été miennes. Le fait de me poser ces questions, me donne des idées nouvelles. Je lis, j’écoute de la musique, je vois mes chers amis et ma famille.

Les rapports entre mon art et ma vie

Je ne peux que répondre « Jedem das Seine ».

Ce que j’aime le plus dans le processus créatif

C’est de savoir l’utiliser à bon escient, sa progression, son aboutissement, se réussite…

Ce que j’aime le moins dans le monde de l’art

Le « faux ».

Est-ce que l’art a des limites ?

Oui et non. L’art est sans limites jusqu’à un certain moment où tout bascule, où l’art n’est plus art. À ce point-limite, on ne peut plus parler d’art.

Mon occupation préférée

Écrire.

Mon drink préféré

Jus d’orange pressé nature tempéré.

Ce que je fais quand je ne suis pas inspirée

Je lis, j’écoute de la musique.

Ma drogue préférée

La culture, et encore la culture, sous toutes ses formes d’expression.

Mon mot préféré

Aimer.

Le mot que je déteste

Merde.

Ma langue préférée

Le Français.

Mon rapport au temps

La vigilance. Je fais attention à ce qu’il ne foute pas le camp.

Le rôle du corps dans mon travail

Le corps est très important dans mon travail. Le corps est Ouverture, il ouvre à la fois au monde extérieur et au monde intérieur. Il met en relation.

Le rôle de la politique dans mon travail

Tout dépend de la situation politique. Si elle menace la Liberté, oui, elle aura un impact sur mon travail.

Le rôle de la couleur dans mon travail

Comme j’ai besoin de garder la liberté dans mon travail, la couleur ne peut pas s’imposer à moi, ne peut pas devenir trop dominante. Par contre, à partir du moment où la couleur coïncide avec mon travail ou bien l’illustre, elle aura son rôle à jouer.

Le rôle de la nature dans mon travail

La nature est très importante et efficace dans mon travail. Elle est à la base de ma créativité, elle est mon guide, je lui obéis avec toutes ses contradictions. La nature incarne à la fois ce qui est et son contraire.

Le rôle du monde des idées dans mon travail

À condition qu’elles m’inspirent et me conviennent.

Le rôle des modes du monde de l’art dans mon travail

À condition qu’elles correspondent réellement à l’aire du temps et reflètent un art de vivre contemporain.

La matière avec laquelle je n’ai jamais osé faire d’œuvre

Le faux, le mensonge.

Artistes favoris

Les artistes qui approchent la perfection comme Leonardo da Vinci, Michelangelo, Jean-Sébastien Bach. Parmi mes artistes favoris je pense également aux écrivains Else Lasker-Schüler, Ingeborg Bachmann, Thomas Bernhard, Jean Follain, Eugène Guillevic, aux musiciens Dinu Lipatti, Clara Haskil, Grigory Sokolov, Kit Amstrong, Denis Kozhukhin, Isabelle Faust, Frank-Peter Zimmermann, aux chefs d’orchestre Sergiu Celibidache, Wilheim Furtwängler.

Mon son préféré

Le silence.

Le son que je déteste

Le bruit.

Ma proposition artistique dans la perspective de l’histoire de l’art

L’harmonie

Les fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence

Les fautes commises sans mauvaise intention.

La manière de faire ou la chose faite ?

La manière de faire m’intéresse, car il s’agit d’un processus créatif, vivant, ce qui n’est plus le cas pour la chose faite.

Ce qui pour moi est inacceptable

Tout ce qui est dommageable pour le vivant.

L’animal ou la plante dans lequel je voudrais être réincarné(e)

Une belle fleur qui sent bon.

Le lieu où je ferais une œuvre si j’avais une baguette magique

Un rayon de lumière.

Mon état d’esprit actuel

Positif.

Sofia Eliza Bouratsis
© 2021 d’Lëtzebuerger Land