Le duo Loulou Dedola et Luca Ferrara plongent dans l’univers de la boxe avec Le Combat du siècle.
Un one-shot qui, à travers la vie de Joe Frazier, raconte tout un pan de l’histoire récente des États-Unis

Frazier-Ali au-delà du ring

d'Lëtzebuerger Land du 23.04.2021

Qu’on aime ou non la boxe, il faut bien reconnaître que le noble art donne souvent des récits forts et puissants aussi bien au niveau graphique que narratif. La cinéma l’a souvent prouvé (Raging Bull, Rocky – le premier du moins –, Fighter, Million Dollar Baby, Southpaw…) et la bande dessinée n’est pas en reste (L’Enragé de Baru, Blue Note de Mikaël Bourgouin et Mathieu Mariole, Knock Out ! de Reinhard Kleist, Petites coupures de Vincent Gravé et Joseph Incardona…). Luca Ferrara et Loulou Dedola, qui ont déjà travaillé à quatre mains en 2019 sur Fela back to Lagos, ajoutent un nouvel album à cette longue liste de récits centrés sur le ring et ses gladiateurs modernes.

Pourtant la couverture de leur Combat du siècle n’attire pas spécialement l’œil du bédéphile curieux avec ses couleurs sombres et passées et ses deux personnages au regard morne. Et puis, un « combat du siècle », on en a eu un il y a pas bien longtemps, quand Mayweather et McGregor se sont affrontés en 2017 à Las Vegas. Sur cette couverture, il faut lire le texte qui accompagne le titre pour vraiment sentir l’intérêt titillé : « 8 mars 1971. ‘Smokin’ Joe’ Frazier affronte Mohamed Ali au Madison Square Garden de New York ». Un intérêt qui monte en flèche si on tourne l’album et on s’intéresse à la présentation au dos. On y lit : « Joe Frazier affronte Mohamed Ali pour le titre du champion du monde poids lourds » et un peu plus loin : « Adepte de Martin Luther King, tout l’oppose à Cassius Clay, rebaptisé Mohamed Ali par son mentor, Elijah Muhammad, le chef de l’organisation Nation of Islam. L’enfant des champs de coton de Caroline du Sud contre l’élève de Louisville, Kentucky : le monde entier a le regard braqué sur un ring de boxe. Par son caractère social et politique, ce « combat du siècle » est peut-être aussi celui du notre… »

Telle a été la portée de ces quinze rounds qui ont opposé les deux champions olympiques et champions du monde. Certes, il y a la victoire. Certes, il y a les ceintures WBA et WBC en jeu et un paquet de dollars promis aux deux boxeurs, mais au-delà du plan purement sportif et financier, ce combat a largement débordé du simple cadre de la boxe pour devenir un concentré d’histoire récente des États-Unis. Tout y est : la ségrégation en place dans les États du Sud, la délabrement des quartiers noirs des villes du nord, le mouvement pour les droits civiques, la guerre du Vietnam, le rôle des religions dans la société américaine, Marthin Luther King, Malcom X, le président Nixon, Ted Kennedy, James Brown, Aretha Franklin, Diana Ross, Burt Lancaster, Frank Sinatra, la mafia new-yorkaise… Entre les cordes, se cristallisent toutes les luttes, toutes les tensions de ce début des seventies.

Luca Ferrara et Loulou Dedola résument tout ça à travers la vie de Joseph William Frazier de sa plus tendre enfance quand, douzième enfant d’une fratrie, celui qu’on surnommait Billy Boy, devait se lever à quatre heures du matin pour ramasser le coton sur le lopin de terre familial. Il travaillera dans une plantation pendant des années, devra accepter toutes les humiliations avant de partir à Harlem, puis à Philadelphie, seul ou presque à seulement quinze ans. Malgré quelques vols de voiture, il évitera les sirènes de l’argent facile. Il travaillera dur et finira par rencontrer à Yank Durham qui le prendra sous son aile dans la salle de boxe du coin.

La boxe, Frazier en rêvait depuis l’enfance et le combat Walcott-Marciano vu à la télé. Voilà qu’elle entre enfin dans sa vie. On est à la page trente de l’album. Le chemin qui l’amènera au combat du siècle est encore long. L’affrontement contre Ali n’arrivera qu’à la 97e des 112 pages de ce one-shot. C’est qu’il y en a des histoires à raconter, des rebondissements à partager, des bons et des mauvais moments, sur le ring, autour, mais aussi loin de tout art pugilistique. Il faut arriver à Cassis Clay-Muhammed Ali, comprendre son parcours, son refus de faire la guerre, sa perte du titre de champion du monde pour des raisons politiques, et puis la relation d’haine-amour qui s’installera entre les deux poids lourds et qui finira par les déborder.

Un sacré récit qui réhabilite Frazier et n’est pas vraiment tendre avec Ali. L’un incarne la pureté, le respect, un certain humanisme tandis que l’autre manipule, exagère, abuse. L’un refuse clairement le racisme pacifiquement, l’autre prône la séparation des races. Une opposition totale et absolue qui va diviser l’Amérique.

Le Combat du siècle, de Luca Ferrara et Loulou Dedola. Futuropolis. EAN : 9782754825412

Pablo Chimienti
© 2021 d’Lëtzebuerger Land